FR / EN
FR / EN
    Nos offres
    d’emploi, de stage et d’alternance
    Activez les alertes pour recevoir par email les nouvelles offres correspondant à vos critères
    Métier
    Type de contrat
    Temps de travail
    Email*

Respecter la terre

Nous agissons pour développer durablement le Groupe et préserver la nature.

Au-delà du respect strict de la réglementation environnementale, nous nous mobilisons et investissons pour :

– Minimiser notre empreinte en optimisant l’utilisation des ressources (eau, énergie…) et en maîtrisant les émissions (effluents, gaz, déchets),
– Prévenir les risques naturels et technologiques,
– Favoriser la biodiversité.

Border right
Border top
Border bottom
Border bottom

Respecter la terre

Nous agissons pour développer durablement le Groupe et préserver la nature.

Au-delà du respect strict de la réglementation environnementale, nous nous mobilisons et investissons pour :

– Minimiser notre empreinte en optimisant l’utilisation des ressources (eau, énergie…) et en maîtrisant les émissions (effluents, gaz, déchets),
– Prévenir les risques naturels et technologiques,
– Favoriser la biodiversité.

Border right
Border top
Border bottom
Border bottom

Respecter la terre

Nous agissons pour développer durablement le Groupe et préserver la nature.

Au-delà du respect strict de la réglementation environnementale, nous nous mobilisons et investissons pour :

– Minimiser notre empreinte en optimisant l’utilisation des ressources (eau, énergie…) et en maîtrisant les émissions (effluents, gaz, déchets),
– Prévenir les risques naturels et technologiques,
– Favoriser la biodiversité.

Border right
Border top
Border bottom
Border bottom

Nos actions historiques pour respecter la terre

Border right
Border top
Border bottom
Border right
Border top
Border bottom
Nos actions historiques

Afin de garantir l’intégration de notre filière dans un environnement préservé, nous sommes engagés depuis 50 ans pour un développement de nos activités qui respecte la nature. Nous développons au sein de nos différentes activités dans les territoires notre principe de produire localement pour vendre localement. Nous investissons dans les meilleures techniques disponibles pour optimiser l’utilisation des ressources nécessaires à nos activités et maîtriser les émissions (en 2019, 12.7 millions d’€ ont été investis en faveur de l’environnement). Nous agissons pour valoriser et recycler les matières, et pour prendre ou soutenir des initiatives environnementales (emballages recyclablesaffichage des consignes de tri des déchets, plantation d’arbres, économies d’énergie). Une gouvernance Groupe et une coordination sur site sont assurées par des équipes spécialistes de l’environnement. 

Atténuer notre empreinte environnementale

Border right
Border top
Border bottom
Border right
Border top
Border bottom
Atténuer notre empreinte

Dans un environnement en constante évolution et dans un contexte de raréfaction des ressources, LDC souhaite accompagner et pérenniser son développement par la mise en œuvre de pratiques respectueuses de l’environnement.

La politique Environnement du Groupe LDC se base sur 4 incontournables :

– le respect de la réglementation à tous les niveaux avec une veille active,

– le dialogue avec l’ensemble de nos parties prenantes, selon des règles de transparence et de respect,

– la gestion durable des ressources avec d’une part le suivi des consommations et d’autre part la mise en place des plans d’optimisation,

– le respect de la nature en maintenant les sites propres, et en limitant au maximum les émissions.

Les axes prioritaires sont :

– la formation des équipes aux enjeux environnementaux et à leur maîtrise,

– la préservation de l’eau en quantité et en qualité,

– la gestion économe de l’énergie et la réduction des Gaz à Effet de Serre (GES),

– la valorisation maximale des déchets,

– la prévention et la gestion des risques industriels liés à nos installations ou équipements,

– la participation active à l’amélioration de la biodiversité.

Border right
Border top
Border bottom
Border right
Border top
Border bottom
Agir pour préserver l'eau

Agir pour préserver l'eau

L’eau, une ressource qui se raréfie, est un besoin primordial pour les activités du Groupe. Provenant majoritairement des réseaux publics de distribution et secondairement de forages privés, l’eau sert pour :

– les process d’abattage, de découpe et de fabrication de nos produits,

– l’hygiène et le nettoyage des équipements et des locaux avec des exigences renforcées en matière de biosécurité.

De longue date, le Groupe mène une politique active de réduction des consommations d’eau avec :

– l’optimisation des process (limitation de l’usage de la basse pression, mise en place d’électrovannes…),

– l’utilisation d’équipements améliorant l’efficacité mécanique de l’eau (buses haute pression),

– la formation du personnel à l’utilisation rationnelle de l’eau.

Les effluents, produits après usage de l’eau, bénéficient de différentes techniques de prétraitements et de traitements épuratoires. Nous conduisons une politique d’investissements soutenue afin d’améliorer continuellement la performance de nos équipements d’épuration, et de garantir une restitution au milieu naturel d’une eau épurée de qualité irréprochable.

Border right
Border top
Border bottom
Border right
Border top
Border bottom
Atténuer notre empreinte

De nombreuses actions sont menées en faveur de l’Eau :

– récupération des matières au niveau des ateliers pour les capter en amont des ouvrages épuratoires,

– construction et optimisation d’installations de traitement des effluents,

– exploitation de stations d’épuration.

 

L’intégralité des rejets aqueux font l’objet d’un traitement afin de maîtriser leur impact sur les milieux aquatiques. Ce traitement est assuré soit par des ouvrages épuratoires internes aux sites, soit par des ouvrages communaux. En 2019, le Groupe possède 30 stations d’épuration, exploitées par notre personnel interne ou par un prestataire spécialisé.

Le Groupe s’engage à continuer à préserver la qualité de l’eau et à optimiser ses ratios de consommation (en L/kg) d’au moins 1% par an d’ici à 2025. En 2019, 4,4% d’économie ont été réalisés par rapport à 2018.

Border right
Border top
Border bottom
Border right
Border top
Border bottom
Lutter contre le changement climatique et optimiser les ressources énergétiques

Lutter contre le changement climatique et optimiser les ressources énergétiques

Sur l’ensemble de notre chaîne de valeur, les postes d’émission de Gaz à Effet de Serre (GES) sont liés :
– À l’amont agricole avec notamment les matières premières végétales utilisées pour l’alimentation des volailles. Ce poste représente 80% des émissions (scope 3),
– Aux emballages (intrants et fin de vie inclus), transports et consommations d’énergie (électricité, gaz naturel et propane principalement) relatifs aux activités de production sur nos sites.

L’ordre d’importance de ces postes varie selon nos activités. Ces données sont issues de bilans des émissions de GES réalisés au sein du Groupe depuis plusieurs années sur des activités représentatives (abattage et produits élaborés), et de l’étude publique Agribalyse.

Pour en savoir plus, consultez nos bilans d’émissions de Gaz à Effet de Serre :

Bilan d’émissions de GES – Société Nouvelle de Volaille (SNV)

Bilan d’émissions de GES – Société Marie Surgelés

Bilan d’émissions de GES – Société Agis

Bilan d’émissions de GES – Société Arrivé

Bilan d’émissions de GES – Société Celvia

Bilan d’émissions de GES – Société LDC Bourgogne

Bilan d’émissions de GES – Société LDC Sablé

Bilan d’émissions de GES – Société La Toque Angevine

Bilan d’émissions de GES – Société Marie

Le Groupe bénéficie d’atouts essentiels :
– notre activité principale repose sur la volaille, une viande à faible impact carbone, à savoir 2,14kg CO2 eq/kg de poids vif pour un poulet du quotidien,

– du fait de nos implantations géographiques dans les bassins d’élevage, nos activités reposent sur des circuits de proximité,

– notre empreinte est considérablement limitée par notre principe de produire localement pour vendre localement.

Pour limiter les émissions de GES, le Groupe agit à plusieurs niveaux.

1. Optimiser les ressources dès l’amont et faire le choix du local :

– les recettes alimentaires de nos volailles sont optimisées par une nutrition et une présentation adaptées en permanence aux besoins des animaux qui limitent ainsi les rejets et le gaspillage chez nos éleveurs partenaires,
– la préférence des matières premières locales, pour l’alimentation des volailles comme pour les autres matières premières du pôle volaille et du pôle traiteur quand le marché le permet.

Border right
Border top
Border bottom
Border right
Border top
Border bottom
Atténuer notre empreinte

2. Accompagner nos éleveurs partenaires via le pôle amont dans :

– la bonne gestion de l’ambiance au sein des poulaillers et la maîtrise des consommations d’énergie (choix, réglages et entretien des équipements, développement d’élevages à basse consommation d’énergie, …),
– du conseil pour les projets de transition énergétique (méthanisation, chaudières à biomasse, …),
– la bonne gestion des effluents et des déchets. Plus de 150 stations de compostage ont déjà été développées par nos éleveurs. Chaque année, des campagnes de collecte des emballages vides liés aux élevages sont organisées, notamment par le biais de la société ADIVALOR.

3. Agir sur le transport et la logistique :

– l’optimisation des tournées et du remplissage des camions,
– l’investissement dans des véhicules plus « propres »,
– l’écoconduite (formation de nos chauffeurs).

Border right
Border top
Border bottom
Border right
Border top
Border bottom
Atténuer notre empreinte

4. Améliorer en continu la performance énergétique :

– le management de l’énergie (des équipes de spécialistes, des audits énergétiques réalisés périodiquement…).La politique active menée par le Groupe en matière d’énergie permet de réaliser progressivement des économies d’énergie et d’améliorer l’efficacité énergétique.
– l’entretien des équipements et de nombreux investissements innovants (récupération d’énergie, gestion technique centralisée, variateurs de vitesse sur les moteurs, renouvellement des installations frigorifiques utilisant du gaz à faible pouvoir de réchauffement) : en 2019, plus de 50 % des investissements environnementaux ont été consacrés à l’amélioration de la performance énergétique des sites.

Le Groupe s’est engagé en 2020 à réduire ses consommations d’énergie en kWh/t de 10% d’ici à 2025.

5. Produire de l’énergie :

– en 2019, la quantité d’énergie renouvelable produite atteint 2 084 MWh (Près de 70 MWh produits par des panneaux photovoltaïques, et 2 014 MWh produits par une unité de cogénération de biogaz installée sur une station d’épuration).

– notre partenaire des Fermiers de Loué est la seule filière à bilan énergétique électrique positif. Avec 6 éoliennes et 40 000 m² de panneaux photovoltaïques installés dans les élevages, les Fermiers de Loué génèrent autant d’énergies renouvelables qu’ils en consomment, sous forme d’électricité pour la production d’œufs et de volailles, de la sélection des races au four des consommateurs. Efficacité énergétique et utilisation durable des ressources, Loué est ainsi la première marque alimentaire autonome en électricité grâce aux énergies renouvelables.

 

Border right
Border top
Border bottom
Border right
Border top
Border bottom
Valoriser les matières organiques et les déchets

Valoriser les matières organiques et les déchets

Les activités du Groupe génèrent différents sous-produits organiques tels que les produits issus de l’abattage de volaille, les chutes de fabrication, etc. Depuis toujours, le Groupe agit pour :
– minimiser les pertes sur ligne en dosant au plus juste chaque ingrédient,
– valoriser au maximum ces matières dans des filières adaptées à leur nature (pet-food, valorisation énergétique, utilisation des plumes pour l’industrie textile…). Ces filières sont développées en interne ou avec des partenaires. Ainsi 100% de ces matières organiques issues des activités du Groupe sont valorisées.

Pour produire des fertilisants naturels à partir des effluents produits à l’amont par les élevages, nous sensibilisons et accompagnons nos éleveurs partenaires pour la création de stations de traitement (compostage des fumiers…).

Border right
Border top
Border bottom
Border right
Border top
Border bottom
Atténuer notre empreinte

Les déchets « dangereux » très peu présents sur les sites (environ 2% des déchets en 2019) peuvent être générés par les activités connexes à la production, telles que la maintenance. Il s’agit par exemple des huiles techniques usagées, des tubes néons, etc. Ces déchets sont tous repris par des prestataires spécialisés pour en assurer leur retraitement dans des filières adaptées.

En 2019, près de 98% des déchets des sites du Groupe sont des déchets « non dangereux ». Ils sont constitués des matières valorisables de type papiers, cartons, bois, métaux, plastiques… et dans une moindre mesure des déchets ultimes. Ils sont triés afin d’être retraités par réutilisation (palettes bois) ou recyclage (papiers, cartons, métaux…). Le taux de recyclage des déchets non dangereux en 2019 atteint 81%. Le Groupe se fixe pour objectif de continuer d’augmenter ce taux de valorisation pour atteindre 10% de recyclage en plus d’ici à 2025.

Border right
Border top
Border bottom
Border right
Border top
Border bottom
Agir pour la biodiversité

Agir pour la biodiversité

Le Groupe retient comme définition de la biodiversité : la diversité de la vie sur la Terre. Elle s’apprécie en considérant la diversité des écosystèmes, des espèces et des gènes dans l’espace et dans le temps, ainsi que les interactions au sein de ces niveaux d’organisation et entre eux. 

Dès son origine, le Groupe s’est positionné sur la sauvegarde et la diversité des espèces, avec les volailles fermières de Loué, puis, avec son implantation progressive dans tous les bassins de production français, sur le label rouge et les volailles régionales, par exemple avec la volaille des Landes, la volaille fermière de l’Ardèche (IGP) ou la volaille de Bresse AOC. 

Depuis 2014, le pôle Amont de LDC encourage ses producteurs de volailles à mieux insérer leurs poulaillers dans le paysage par la plantation de haies aux abords de leurs sites. Cette démarche concerne près de la moitié des éleveurs. Les éleveurs sont sensibilisés à ce programme par des interventions en réunions d’éleveurs, pendant la formation des nouveaux éleveurs “Génération Nature d’Eleveurs” de LDC Amont ou lors de portes ouvertes dédiées à cette thématique. 

Pour mesurer la contribution des haies à la biodiversité, le Groupe incite ses éleveurs partenaires à participer aux protocoles de sciences participatives qui mesurent la présence de pollinisateurs. Des nichoirs à abeilles sauvages ont été mis en place dès 2019 avec l’Observatoire Agricole de la Biodiversité chez quelques éleveurs.

Par ailleurs, l’implantation de ruches sur les parcours des Fermiers de Loué est une initiative permettant de favoriser les pollinisateurs. Les sites du Groupe portent également soin d’intégrer leurs bâtiments dans le paysage en aménageant les abords par des arbres ou des surfaces enherbées. Certains sites, comme celui de Huttepain Aliments a accueilli des ruches en 2018. 

Le partenaire historique du Groupe LDC, la CAFEL (les fermiers de Loué) est un acteur majeur de la plantation. Pour les élevages de volailles partenaires de notre pôle amont, la dernière campagne de plantation s’étalant de l’automne 2018 au printemps 2019, a permis la plantation de 1 703 arbres. De nouvelles campagnes de plantation sont engagées en 2020 pour que de nouveaux éleveurs puissent bénéficier de ces démarches.  Cette action a été intégrée dans la nouvelle feuille de route de la Direction Environnement qui a été déployée en 2019. Les actions mises en place par les sites sont très diverses :  

  • des infrastructures agroécologiques ; mares, fossés, talus, bandes enherbées, arbres isolés… qui intègrent nos sites dans le paysage et facilitent l’entretien,
  • des actions de sensibilisation des prestataires pour entretenir les espaces verts en adéquation avec les périodes de reproduction et de nidification (taille, tonte…),
  • l’entretien des espaces verts par éco-pâturage,
  • l’installation de structures favorisant la richesse locale en biodiversité (hôtels à insectes, des ruches, potagers collaboratifs…),
  • la promotion de la biodiversité (devenir ambassadeur de la diversité…) :

– auprès de nos éleveurs, la sensibilisation aux méthodes les plus propices à la biodiversité (polyvalence des poulaillers pour élever les différentes espèces, agriculture biologique, lutte biologique, agriculture de conservation, l’agroforesterie, …),

– auprès de nos collaborateurs et de nos consommateurs.

En 2019, 19% des sites ont déjà impulsé une démarche de biodiversité. Notre objectif est que cela concerne 100 % des sites en  2025. 

Agir sur les emballages pour l'environnement

Agir sur les emballages

Le Groupe LDC se préoccupe des impacts environnementaux des emballages utilisés pour la commercialisation de ses produits, sur tous les marchés. La majeure partie de nos produits est constituée de produits frais, dont la qualité organoleptique et sanitaire doit être préservée jusqu’au dernier jour.

L’emballage de nos produits joue un rôle déterminant pour la satisfaction et la sécurité des consommateurs et est un élément clé de la praticité de nos produits. Un comité de travail multidisciplinaire à l’échelle du Groupe coordonne ainsi la thématique en lien avec les acteurs publics (CITEO).

Nos emballages peuvent être constitués de plastique, de carton et d’aluminium. Nous développons l’éco-conception de nos emballages, en réduisant à la source leur poids et en optimisant leur composition afin d’améliorer leur fin de vie. Un guide d’écoconception des emballages plastiques réalisé en 2019 est partagé auprès des équipes R&D, qualité, marketing et industrie. La démarche de conception des emballages est intégrée au cycle de vie du produit. L’utilisation de matériaux recyclables est privilégiée. Ainsi, nous avons stoppé l’achat des films PVC et nous travaillons pour la substitution progressive des emballages complexes par des emballages mono-matériaux. Nous mettons en œuvre un plan de réduction de l’utilisation d’emballages (moins de matière, moins de poids, une dimension ajustée), et intégrons des matières recyclées lorsque c’est possible (emballages de regroupement).

Pour aider nos consommateurs à mieux trier, nous avons affiché les consignes de tri directement sur tous les emballages Loué et Marie, 92% des emballages Le Gaulois et 87% des emballages Maître CoQ. Parce que trier ne veut pas dire recycler, Maître CoQ s’engage en 2020 sur le long terme aux côtés de TerraCycle©, une entreprise spécialisée devenue leader mondial dans le traitement des déchets difficilement recyclables. Dès la rentrée 2020, tous nos emballages Maître Coq en plastique (films, opercules, sachets micro-ondables, barquettes en plastique rigides…) peuvent ainsi espérer une seconde vie grâce à TerraCycle© en attendant la mise en place des filières de tri publiques.

Notre engagement à l’échelle du Groupe est que 100 % de nos emballages rigides soient responsables d’ici à 2025. 

Indicateurs et engagements
(score card)
respecter la terre

Objectif 1

Minimiser notre empreinte

Indicateur
2018
2019
2025

Évolution du taux de consommation d'eau (L/Kg)

3,4
-4,4%
-5%

Évolution du taux de consommation d'énergie (kWh/t)

351
+3,7%
-10%

Évolution du taux de valorisation global de tous les déchets

79%
+1,6%
+10%

Évolution du nombre de sites ayant conduit ou impulsé une action biodiversité

ND*
19%
100%
*ND = Non Défini
Objectif 2

Agir sur nos emballages

Indicateur
2018
2019
2025

Part des emballages rigides responsables

ND*
45,3%
100%
*ND = Non Défini
Je postule en 3 clics back-to-top