FR / EN
FR / EN
    Nos offres
    d’emploi, de stage et d’alternance
    Activez les alertes pour recevoir par email les nouvelles offres correspondant à vos critères
    Métier
    Type de contrat
    Temps de travail
    Email*

Le Groupe LDC

LDC est un Groupe familial parmi les leaders européens de la volaille et du traiteur.

Notre mission ? Agir pour la souveraineté alimentaire dans le respect des femmes, des hommes et de la nature. 

Notre stratégie ? Agir avec nos territoires pour Élever durablement, Mieux vivre ensemble, Respecter la terre et Bien nourrir. 

Avec notre organisation décentralisée, nous proposons aujourd’hui un modèle simple et performant aussi souple et créatif qu’une PME. Ancré dans les territoires, nous produisons localement pour vendre localement. Notre réussite se fonde sur l’expertise métier, la passion du travail bien fait et un engagement fort en faveur du développement durable. 

Border right
Border top
Border bottom
Border bottom

Le Groupe LDC

LDC est un Groupe familial parmi les leaders européens de la volaille et du traiteur.

Notre mission ? Agir pour la souveraineté alimentaire dans le respect des femmes, des hommes et de la nature. 

Notre stratégie ? Agir avec nos territoires pour Élever durablement, Mieux vivre ensemble, Respecter la terre et Bien nourrir. 

Avec notre organisation décentralisée, nous proposons aujourd’hui un modèle simple et performant aussi souple et créatif qu’une PME. Ancré dans les territoires, nous produisons localement pour vendre localement. Notre réussite se fonde sur l’expertise métier, la passion du travail bien fait et un engagement fort en faveur du développement durable. 

Border right
Border top
Border bottom
Border bottom

Le Groupe LDC

LDC est un Groupe familial parmi les leaders européens de la volaille et du traiteur.

Notre mission ? Agir pour la souveraineté alimentaire dans le respect des femmes, des hommes et de la nature. 

Notre stratégie ? Agir avec nos territoires pour Élever durablement, Mieux vivre ensemble, Respecter la terre et Bien nourrir. 

Avec notre organisation décentralisée, nous proposons aujourd’hui un modèle simple et performant aussi souple et créatif qu’une PME. Ancré dans les territoires, nous produisons localement pour vendre localement. Notre réussite se fonde sur l’expertise métier, la passion du travail bien fait et un engagement fort en faveur du développement durable. 

Border right
Border top
Border bottom
Border bottom

Nos chiffres clés

Volaille
Volaille

N°1 français et un des leaders européens

1er en labels, 1er en canard, 1er en dinde, 1er en élaboré de volaille

Traiteur
Traiteur

1er en plats cuisinés, 1er en produits asiatiques, 2ème en sandwiches, pizzas et quiches

4,4 milliards d’euros
4,4 milliards d’euros

de chiffre d’affaires

89 sites
89 sites

14 plateformes et 10 organismes de production

22700
22700

collaborateurs

212 millions d’euros
212 millions d’euros

d’investissements par an

35 millions d’euros
35 millions d’euros

reversés par an aux salariés (intéressement et participation)

7500
7500

éleveurs, dont 6100 en France

Avec un chiffre d’affaires de 4,4 Md€ en 2019-2020, dont plus de 20 % réalisés à l’export et à l’international, le Groupe LDC connaît une croissance durable et maîtrisée. Avec 201,50 M€ de résultat opérationnel, LDC est un Groupe solide capable d’investir près de 200 M€ par an dans ses outils industriels et d’innover pour préparer le futur, en s’appuyant notamment sur ses 120 collaborateurs en R&D. Comptant à ce jour 22 700 collaborateurs répartis sur 89 sites de production en France et en Europe, le Groupe LDC s’appuie sur un actionnariat familial (plus de 70 % du capital) qui favorise la stabilité. Consultez nos engagements

Notre histoire familiale

Les débuts de la famille LAMBERT au marché local
1909
Les débuts de la famille LAMBERT au marché local
Le départ au marché de la Société Dodard-Chancereul
1953
Le départ au marché de la Société Dodard-Chancereul
La première équipe et les premiers locaux de «Lambert Volailles», Rue Pasteur à Sablé-sur-Sarthe
1954
La première équipe et les premiers locaux de «Lambert Volailles», Rue Pasteur à Sablé-sur-Sarthe
L’abattoir «Lambert Volailles»
1954
L’abattoir «Lambert Volailles»
Le marché de Loué avec les caisses de volailles «Lambert»
1960
Le marché de Loué avec les caisses de volailles «Lambert»
M. Huttepain et les premiers éleveurs en contrat
Années 60
M. Huttepain et les premiers éleveurs en contrat
La famille Lambert toujours présente au marché
1968
La famille Lambert toujours présente au marché
La famille Guillet, un autre acteur local de l’abattage de volailles
Années 70
La famille Guillet, un autre acteur local de l’abattage de volailles
L’union « L.D.C. » née de la fusion de l’abattoir «Lambert» et de l’abattoir «Dodard-Chancereul», au lieu-dit St Laurent, siège actuel du Groupe
1970
L’union « L.D.C. » née de la fusion de l’abattoir «Lambert» et de l’abattoir «Dodard-Chancereul», au lieu-dit St Laurent, siège actuel du Groupe
L’inauguration avec M. DODARD et M. CHANCEREUL et les premiers produits LDC
1970
L’inauguration avec M. DODARD et M. CHANCEREUL et les premiers produits LDC
Les premiers camions de ramassage LDC
1976
Les premiers camions de ramassage LDC
Les débuts de la mise en carton
1978
Les débuts de la mise en carton
Les pièces entières de Loué et les premières découpes de volailles
1979
Les pièces entières de Loué et les premières découpes de volailles
La photo de famille des 10 ans de LDC
1980
La photo de famille des 10 ans de LDC
Le premier PDG du Groupe LDC, Rémy LAMBERT (à droite), et son successeur Gérard CHANCEREUL (à gauche)
1984
Le premier PDG du Groupe LDC, Rémy LAMBERT (à droite), et son successeur Gérard CHANCEREUL (à gauche)
Les familles LAMBERT, CHANCEREUL, GUILLET et HUTTEPAIN dirigent toujours le Groupe LDC
2019
Les familles LAMBERT, CHANCEREUL, GUILLET et HUTTEPAIN dirigent toujours le Groupe LDC

Le PDG actuel Denis LAMBERT (au centre) et le Comité de Direction.

Dès les années 1950, la famille Lambert, basée à Sablé-sur-Sarthe (Sarthe) et la famille Dodard Chancereul, ancrée à Saint-Denis-d’Anjou (Mayenne), sont reconnues pour la qualité de leurs volailles. Chacune de leur côté tiennent étals aux marchés de Loué et de Châteauneuf-sur-Sarthe.

Voisines sur le plan géographique et jumelles par leur activité d’abattage de volailles, les deux entreprises familiales partagent des valeurs communes et un savoir-faire reconnu. C’est ainsi qu’en 1968, né le projet de fusion pour évoluer ensemble et soutenir la croissance de volaille liée au développement de la grande distribution. Les familles s’appuient d’emblée sur leur expertise des volailles fermières.

Face à l’émergence de nouveaux modes de consommation et forts de leur expertise des volailles fermières, dès 1970, les deux entreprises donnent naissance à LDC. La nouvelle usine, composée de 90 personnes, est capable de répondre aux nouvelles attentes des clients. Avec un CA de 12 M€, le Groupe se développe et diversifie son activité vers la découpe de volailles, les élaborés de volailles et plus tard, le marché du traiteur.

Les étapes clés du Groupe LDC

Près de 50 ans plus tard, le Groupe LDC est fort de 22 700 salariés et de 89 sites de production avec un chiffre d’affaires de 4,4 Md€. Cette progression est liée aux croissances organiques et externes et au développement de nos marques.

Nous puisons dans cette croissance externe une vraie richesse. Chaque acquisition est l’occasion de rencontres riches, d’ouverture et de nouvelles idées. Chacune est également source d’une nécessaire remise en question aidant à rester humble.

C’est grâce à l’apport de chacune des sociétés qui sont venues rejoindre le Groupe, et aux femmes et aux hommes qui les composent que le Groupe LDC est devenu un des leaders européens de la Volaille et le second intervenant sur le marché du Traiteur en France.

Création LDC
1970
Création LDC

L’union « L.D.C » née de la fusion des abattoirs « Lambert », « Dodard » et « Chancereul ».

Abattage de poulets fermiers : création de LDC Sablé et du Cavol
1981
Abattage de poulets fermiers : création de LDC Sablé et du Cavol

En 1981, l’activité d’abattage de poulets fermiers et l’obtention du Label Rouge nécessitent l’implantation d’un nouveau site, le Cavol, sur les terres de Loué. LDC emploie alors 400 collaborateurs et réalise un CA de 70 M€.

Orientation produits élaborés et traiteur : création de DPE et acquisition de La Toque Angevine
1990
Orientation produits élaborés et traiteur : création de DPE et acquisition de La Toque Angevine

Dès 1990, LDC prend la décision de s’orienter vers la réalisation de produits élaborés en créant le site DPE (Département des Produits Elaborés) pour répondre aux nouvelles attentes de ses consommateurs. LDC continue également sa croissance externe avec l’acquisition de la société La Toque Angevine, marquant ainsi le début du pôle et de l’activité du Traiteur pour LDC.

Diversification : Acquisition de Drosed, Espri Restauration et rapprochement avec le Groupe Huttepain
2001
Diversification : Acquisition de Drosed, Espri Restauration et rapprochement avec le Groupe Huttepain

En 2001, le Groupe se diversifie : l’internationalisation de son activité avec l’acquisition de Drosed (Pologne), le développement de l’activité traiteur avec Espri Restauration et le rapprochement avec la famille et le Groupe Huttepain pour l’amont de la filière volaille. Dès lors, le Groupe LDC maîtrise une partie de sa production du champ à l’assiette : la collecte des céréales et la fabrication d’aliments, l’organisation de l’élevage des volailles et le conditionnement des œufs.

Consolidation : Acquisition des sociétés Marie et Maitre CoQ
2009
Consolidation : Acquisition des sociétés Marie et Maitre CoQ

En 2009, le Groupe change de dimension et renforce son Pôle Traiteur par l’acquisition de la société Marie, ainsi que son Pôle Volaille avec la société Arrivé – Maître CoQ.

Reconquête du marché français (restauration, snacking...) : Acquisition de Boscher Volailles et Robichon
2015
Reconquête du marché français (restauration, snacking...) : Acquisition de Boscher Volailles et Robichon

En 2015, le Groupe LDC décide de reconquérir le marché de la RHD (Restauration Hors Domicile) et de la PAI (Produits Alimentaires Intermédiaires) par le rachat des sites volailles du Groupe Avril. Ce rachat permet à LDC de répondre aux besoins des clients de la restauration et de la transformation, et de reprendre des parts de marché en France face à l’importation.

Poursuite de l’internationalisation avec l’acquisition du GroupeTranzit en Hongrie
2018
Poursuite de l’internationalisation avec l’acquisition du GroupeTranzit en Hongrie

En 2018, le Groupe LDC renforce son internationalisation avec l’acquisition des sociétés du Groupe Tranzit, en Hongrie. La volonté du Groupe LDC est de poursuivre le développement de son modèle « produire localement pour vendre localement », en proposant des produits de volailles nées, élevées et préparées dans le pays d’origine.

NOTRE PROJET

Notre projet historique repose sur 3 axes :

  • Bien nourrir les consommateurs avec des produits de qualité, accessibles, sains et issus de filières responsables et qui contribuent au développement des territoires,
  • Satisfaire durablement les besoins de nos clients en leur apportant qualité, service, proximité et innovation,
  • Faire en sorte que les femmes et les hommes, qu’ils soient collaborateurs, éleveurs ou partenaires de la filière, se sentent épanouis au contact du Groupe en privilégiant bienveillance, respect, écoute et partage de la performance.

En 2020, le Groupe s’est fixé 4 engagements pour répondre aux enjeux du Développement Durable avec sa démarche « Agir avec nos territoires » : Élever Durablement, Mieux Vivre Ensemble, Respecter la Terre et Bien Nourrir.

Nos valeurs

Le travail
Border bottom
Border bottom
Le travail

Nous aimons le travail bien fait, bien organisé, les actions concrètes qui permettent de régler les difficultés du quotidien par l’implication de l’encadrement et des salariés.

L’innovation
Border bottom
Border bottom
L’innovation

Depuis toujours, nous créons, nous inventons dans tous les domaines : produit, technique, social. Nous avons toujours le même objectif : améliorer les équilibres matière, la qualité et les conditions de travail.

La responsabilité
Border bottom
Border bottom
La responsabilité

Etre responsable, c’est agir et décider dans l’intérêt de l’entreprise. C’est investir pour l’avenir, la sécurité et la santé de nos collaborateurs, ainsi que la pérennité du Groupe, tout en préservant l’environnement.

Le respect
Border bottom
Border bottom
Le respect

Ce respect, c’est celui que nous avons notamment pour les clients, les salariés et les éleveurs. Respecter, c’est écouter, accepter l’erreur, privilégier le travail en équipe, fonder notre richesse sur nos complémentarités.

La performance
Border bottom
Border bottom
La performance

Être performant, c’est partager les bonnes pratiques et favoriser les démarches d’amélioration continue. C’est également promouvoir la culture du résultat, tout en acceptant la remise en cause.

La simplicité
Border bottom
Border bottom
La simplicité

L’humilité est un des fondements de cette simplicité caractéristique de notre Groupe. Il est également important pour chacun de rester accessible, d’aller à l’essentiel. Enfin, être simple, c’est bien entendu avoir du bon sens.

NOTRE GOUVERNANCE d'entreprise

Border right
Border top
Border bottom
Border right
Border top
Border bottom
Notre gouvernance reflète deux caractéristiques fortes de LDC :

De gauche à droite : Violaine GRISON (SOFIPROTEOL), Patrice CHANCEREUL, Cécile SANZ, Stéphanie LAURENT (SC Rémy LAMBERT), Laurent GUILLET, André DELION (Président), Philippe PANCHER (CAFEL), Béatrice BASIEN , Aurélie ROYER, Caroline HUTTEPAIN-PELTIER, Monique MENEUVRIER, Jean-Paul SABET (absent)

Notre gouvernance reflète deux caractéristiques fortes de LDC :

  • Un actionnariat familial majoritaire très présent au Conseil de Surveillance sous la présidence d’André DELION,
  • Un Directoire resserré, présidé par Denis LAMBERT, entièrement tourné vers la gestion opérationnelle et la réalisation des objectifs de croissance et de rentabilité.

Le Directoire est investi de pouvoirs étendus à l’égard des tiers pour agir en toutes circonstances, au nom du Groupe, sous réserve des pouvoirs expressément attribués par la loi et les statuts au Conseil de Surveillance et aux Assemblées d’actionnaires. Il se réunit aussi souvent que les intérêts du Groupe l’exigent. Il est l’organe décisionnaire et d’administration du Groupe. 

Ses missions :

  • Définir la stratégie du Groupe et suivre sa mise en œuvre,
  • Définir les objectifs de performance (financière, commerciale, opérationnelle, etc.) du Groupe, leur déclinaison par activité et le suivi de leur atteinte,
  • Allouer les ressources du Groupe (ressources humaines, financières, etc.),
  • Définir les principes de l’organisation et de ses processus, au service des clients et du développement des compétences.

Le Directoire travaille en étroite relation avec le Comité de Direction qui est l’instance de réflexion et d’échange sur les enjeux du Groupe. Sa composition assure une représentation équilibrée des différents pôles d’activités du Groupe.

Le conseil de surveillance assure le contrôle de la gestion du Groupe conduite par le Directoire et en rend compte aux actionnaires. Il veille à la qualité de l’information fournie aux actionnaires ainsi qu’aux marchés. Pour plus d’information, voir le règlement intérieur du conseil de surveillance.

Le conseil de surveillance a constitué deux comités – le comité d’audit et le comité des nominations des rémunérations – qui ont un rôle d’étude et de préparation des délibérations du conseil.

Le conseil de surveillance de LDC compte treize membres : sept hommes et six femmes. Il respecte ainsi la proportion de 40 % de membres de chaque sexe, requise par la loi.

LDC applique les recommandations du code Middlenext qui constitue le code de gouvernement d’entreprise auquel il se réfère volontairement. Au regard des critères fixés par ce code, cinq membres du conseil de surveillance ont pu être qualifiés d’indépendants.

Code Middlenext

Publié en décembre 2009, puis révisé en 2016, le code de gouvernance MIDDLENEXT a pour vocation de proposer aux entreprises cotées des outils d’évaluation de leur gouvernance compatible avec leur taille, leur structure de capital et leur histoire.

Ce code laisse suffisamment de souplesse dans les règles de gouvernance pour les adapter aux réalités des entreprises.

Ce code étant particulièrement adapté à la taille de notre groupe, nous y faisons référence depuis Mai 2010 pour évaluer notre gouvernance.

Pour accéder au Code Middlenext : Cliquez ici

Règlement intérieur conseil de surveillance LDC

Ce règlement a pour objet de préciser les modalités de fonctionnement du conseil de surveillance, de rappeler aux membres leurs différents devoirs et de promouvoir les bonnes pratiques de gouvernance.

Télécharger le règlement intérieur

Notre organisation et nos activités

Notre organisation

L’organisation du Groupe

Le Groupe LDC repose aujourd’hui sur une organisation décentralisée. Les filiales organisées autour de pôles géographiques, sont autonomes avec chacune à leur tête un directeur de site, favorisant la prise de décision et l’action au plus près des attentes du terrain. Les équipes ainsi responsabilisées se mobilisent avec réactivité et efficacité. Notre modèle familial offre la souplesse et la créativité d’une PME. Grâce à nos fonctions transversales, assurant le conseil, le contrôle, la cohérence et la communication, nous avançons en synergie et partageons les meilleures pratiques et expériences.

Le Groupe est composé d’une multitude d’entreprises développant leur projet en autonomie et en cohérence avec la stratégie définie par le Groupe. Au fil de son histoire, le Groupe a développé des pôles par activité et par région pour accompagner sa croissance d’une organisation adaptée et de proximité, qui préserve la décentralisation. Le Groupe a ainsi polarisé son organisation autour de ses deux activités :

• Pour la Volaille :
– Le pôle Amont : 16 sites et 11 organisations de production,
– Le pôle Volaille : 48 sites de production. Ce pôle est lui-même subdivisé en 7 entités : le pôle historique sabolien LDC, le pôle Sud-Est,  SBV, SNV, Maître CoQ, Cailles Robin, et le pôle Hauts-de-France,
– Le pôle International : 7 sites en Pologne, 6 sites en Hongrie.

• Pour le Traiteur :

– 13 sites de production. 6 entités composent le pôle : Marie, Marie Surgelés, Agis, La Toque Angevine, Régalette et Espri Restauration.

Le Groupe LDC dispose également de 14 plateformes logistiques dont 13 en France et 1 en Belgique.

Le siège regroupe des directions fonctionnelles qui accompagnent les filiales : les ressources humaines, le contrôle de gestion, l’environnement, la filière élaborés Europe, la filière international, la filière volaille, l’informatique, la logistique, le marketing et les médias, la prévention, la qualité, la recherche et le développement (R&D), la santé et sécurité au travail, le technique et le développement durable. Au sein des pôles régionaux, les filiales développent de plus en plus des fonctions support de proximité.

Notre organisation

Nos implantations

L’ensemble des activités du Groupe LDC sont réparties au travers de 89 sites en Europe dont 16 sites pour le pôle Amont, 48 sites pour le pôle volaille, 12 sites pour le pôle Export et International et 12 pour le pôle Traiteur. Le Groupe compte également 14 plateformes logistiques.

Cliquez sur les points pour afficher les informations de mise en page

Filtrer les implantations


Pôle

Volaille

Amont

Traiteur

International

Plateformes

Responsable :


Effectifs : salariés

Adresse :

Contact :

Je postule en 3 clics back-to-top