FR / EN
FR / EN
    Nos offres
    d’emploi, de stage et d’alternance
    Activez les alertes pour recevoir par email les nouvelles offres correspondant à vos critères
    Métier
    Type de contrat
    Temps de travail
    Email*
Article de presse , Partenariats et sponsorings

Sponsoring sportif : Maître CoQ et Yannick Bestaven

19/04/2021

Source :  https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/sable-sur-sarthe-72300/sponsoring-sportif-pas-juste-une-affaire-de-gros-sous-b865615c-930d-11eb-b4c6-d8bbe9453128

« Via sa filiale Maître CoQ, le groupe agroalimentaire LDC, basé à Sablé-sur-Sarthe, a sponsorisé le bateau de Yannick Bestaven, vainqueur du Vendée Globe. Le skipper revient sur cette relation sportif – sponsor.

Au delà de l’aspect financier (lire ci-dessous), que vous apporte le partenariat avec Maître CoQ et LDC ?

C’est une aventure partagée. La réussite et la victoire tiennent beaucoup là-dessus. J’ai eu d’autres partenaires avant mais ça n’était pas pareil. Là, on sent que tout le groupe est derrière le projet, même ceux qui n’avaient pas trop le pied marin… Maître CoQ, c’est 3 000 personnes, LDC, 20 000. Ça fait quand même du monde derrière le bateau ! Dans les moments difficiles, notamment dans les mers du sud, ça m’a aidé à garder le cap et à ne pas lâcher devant les difficultés que j’ai pu rencontrer dans ce tour du monde. Et puis, on n’a pas envie de décevoir, c’est sûr.

Que vous disent les salariés lors des rencontres organisées depuis votre victoire ?

J’ai reçu un accueil très chaleureux chez Maître CoQ, chez les éleveurs ou ici chez LDC. Cette victoire, elle est là pour remercier toute la confiance qu’on a pu mettre en moi et en mon équipe. Ceux que je rencontre me parlent de la course. Et beaucoup me disent : « J’espère que tu vas continuer avec nous ». On sent l’appartenance au groupe et la même passion pour le projet, à tous les niveaux de l’entreprise. Les salariés s’identifient aux valeurs qui sont celles de la course au large. De mon côté, je leur explique nos choix météo, nos choix tactiques, notre sport d’une manière générale, qui est engagé, parfois extrême.

Il y a aussi des moments d’échange à bord du bateau…

Oui, nous avons la chance de pouvoir amener des collaborateurs sur le bateau. Ça crée du lien dans l’entreprise. Pour des gens qui ne sont pas en bord de mer, ça paraît toujours exceptionnel. Ils sont plus sensibles que des gens qui côtoient le nautisme de façon régulière. Ces prestations c’est le point fort de projets : ce qu’on peut faire avec nos bateaux de course, on pourrait difficilement le faire dans d’autres sports.

Comment se passent ces journées sur Maître CoQ ?

Chaque année, on fait naviguer plus de 200 personnes. Ce sont des salariés, des éleveurs et des clients. On les accueille le matin 8 h, à La Rochelle, qui est le port d’attache de Maître CoQ. On prend le petit-déjeuner ensemble, on les accueille sur le chantier, je présente l’équipe, on fait un petit débrief sécurité. On fait des groupes de huit personnes. Le premier groupe va en mer le matin.

J’ai trois marins professionnels avec moi, plus deux sur les Zodiac. On navigue deux à trois heures. Ça suffit largement pour ceux qui n’ont jamais mis le pied sur le bateau… On les fait barrer, on les fait manœuvrer. À plus de 20 nœuds sur un bateau de compétition, ça fait des sensations fortes. À midi, on déjeune ensemble. Puis c’est au tour du second groupe. 

Les salariés mobilisés, 800 sur Virtual Regatta

« Pour l’image et la crédibilité de l’entreprise et du groupe en France et à l’étranger, c’est une très bonne opération, reprend Denis Lambert. En interne aussi. En 2009, quand LDC a repris le groupe Arrivé et Maître CoQ, le fait qu’on s’engage pour une première période de quatre ans sur le Vendée Globe a été un signe fort pour les salariés. Pour eux, ça signifiait qu’on continuerait de développer la marque, en investissant sur la marque Maître CoQ de façon durable. »

« Avec ce Vendée Globe nous avons constaté une participation massive des salariés au jeu Virtual Regatta. 800 des 20 000 collaborateurs du groupe LDC étaient inscrits ! Ceux qui sont arrivés premiers, qui travaillent à Loeuf, à La Bazoge iront d’ailleurs naviguer avec Yannick et son équipe. »

Foot, basket, rugby, vélo au menu de LDC

À côté du sponsoring dans la voile, le groupe LDC est engagé avec le SCO d’Angers en Ligue 1 de football (marque le Gaulois) en basket avec Le Mans Sarthe Basket (marque Loué), mais aussi en étant partenaire du Tour de France. Il y a aussi le rugby : le RC Vannes avec la Société Bretonne de Volaille et les Volailles fermières d’Auvergne, partenaires de Clermont-Ferrand. « Chaque filiale est autonome dans ses décisions, indique Denis Lambert, en fonction de ses budgets, de ses possibilités et de ses envies. » « Globalement, le groupe est assez sportif, confirme Sébastien Verdier, directeur marketing du pôle volaille. Bien dans sa tête, bien dans sa peau, ce sont des valeurs qui nous sont chères. Et puis chacun sait que la viande volaille, c’est ce qu’il y a de mieux pour préparer une épreuve sportive… »

 

Prochain rendez-vous : du 26 juin au 18 juillet 2021 sur le Tour de France avec Le Gaulois !

Je postule en 3 clics back-to-top